Télérama – 18/08/20

Extrait : Depuis 2018, Ranwa Stephan, a quitté son job d’historienne, documentariste, spécialisée dans les conflits du monde arabe pour se lancer dans la vente de ces merveilleux petits pots à base de fruits et légumes frais, sans additifs ni pectines, qu’elle fabrique dans son laboratoire de la Courneuve. Un délice !

Les Délices de l’Ogresse swinguent sur les étiquettes colorées des pots de confiture d’oranges au géranium (son best-seller), de chimichurri argentin ou de ketchup de tomates vertes. L’ogresse, c’est elle, l’historienne devenue documentariste et monteuse spécialisée dans les conflits du monde arabe pendant quinze ans : « Quand je revenais de zone de guerre, faire des confitures était mon antidépresseur ! »

Lire la suite sur le site de Télérama

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *